Plateforme ATL Logo

« Tout seul on va plus vite,
Ensemble on va plus loin ! »

Programme CLE - Présentation - Des balises pour nous guider

11 / mars / 2015

Comme l’explique le Décret ATL, le programme CLE se construit sur la base de l’analyse des besoins révélés par l’état des lieux.
Il nous semble important de nous arrêter un instant sur cette notion de besoins.
L’état des lieux invite parents, enfants et professionnels à évaluer l’offre d’accueil, dans l’objectif d’identifier les besoins non rencontrés pour ensuite y apporter, si possible et si nécessaire, une/des réponse(s) adaptée(s).
Les coordinateurs/trices ATL ont pour mission d’analyser cette expression de besoins et de la restituer sous une forme « lisible » à la CCA et au Conseil communal.
Prenons la peine de lire attentivement ce recueil des besoins.
S’agit-il réellement de besoins ? Ne s’agit-il pas plutôt d’attentes ou de demandes ?

[(Le besoin recouvre l’ensemble de tout ce qui apparaît « être nécessaire » à un être, que cette nécessité soit consciente ou pas.
Une attente est définie comme l’action de compter sur quelqu’un, sur quelque chose, une espérance, une prévision.
Demande = action de faire savoir que l’on désire obtenir quelque chose.
)]

Exemple de synthèse de besoins parentaux tirés d’un état des lieux, disponible sur Internet :

« Les parents souhaitent que leurs enfants soient encadrés par du personnel qualifié (garderies, activités extrascolaires, stages…). Au niveau des garderies scolaires, nombreux parents trouvent que le personnel qui encadre les enfants n’est pas en nombre suffisant par rapport au nombre d’enfants et pourrait être davantage formé.

Par ailleurs, ils aimeraient davantage d’activités après l’école dans chaque implantation scolaire.

  • … % des parents aimeraient davantage de stages qui touchent différents domaines (nature, théâtre, activités artistiques, vieux métiers, expériences scientifiques…), qui couvrent toutes les vacances d’été, avec suffisamment de places d’accueil disponibles, avec des plages horaires plus larges et qui correspondent au monde du travail (7-8h jusque 17-18h).
  • … % des parents aimeraient que des accueils soient organisés lors des conférences pédagogiques des enseignants.
  • Demande des parents qu’il y ait une plaine communale qui soit créée durant toutes les vacances d’été, à un prix abordable, surtout à ….
  • Certains parents aimeraient qu’il y ait des cours de langues étrangères qui soient organisés comme à l’école de … ainsi que des stages pendant les vacances scolaires (… %).
  • Une demande des parents est également faite pour les moins de 6 ans (peu de stages et d’activités pour eux).

Autre demande des parents : avoir une aide qualifiée pour la réalisation des devoirs, en-dehors de la garderie, et ce pour chaque implantation scolaire. Cela pourrait avoir la forme d’une école de devoirs ou d’une étude bien encadrée avec des professionnels (… %). Autre souhait : avoir de la remédiation qui soit organisée le mercredi après-midi, plus particulièrement sur … même. »

Quels sont les besoins derrière les différentes demandes des parents ? Pourquoi cette demande d’une plaine communale à prix abordable toutes les vacances ? Quelle est l’offre d’accueil à cette période et à quel(s) prix ? Pourquoi cette demande d’école des devoirs, d’étude ou de remédiation ? Quelles sont, aujourd’hui, les conditions dans lesquelles les enfants réalisent leurs devoirs ? Quelles améliorations possibles de ces conditions ? En quoi consistent ces devoirs ? De quoi les enfants ont-ils besoin pour les réaliser sereinement ? Quelle est l’offre adressée aux moins de 6 ans ?
Prenons, si nécessaire, le temps d’investiguer … pour, comme le ferait un médecin, soulager les symptômes et traiter leur cause.
Une fois que l’on aura identifié le réel besoin parfois masqué par une demande ou une attente, encore faut-il le situer : qui exprime ces différents souhaits/demandes ? quel pourcentage de la population concernée (5% ? 50% des parents ?), ce besoin est-il un besoin de base (« nécessaire ») ou un besoin de confort ? ce besoin relève-t-il bien de notre champ de compétences ? si ce n’est pas le cas, le relayer vers les acteurs concernés.
On peut ensuite questionner les réponses envisagées : la réponse que nous envisageons d’apporter au besoin exprimé est-elle adéquate ? Combien de familles utiliseront le « nouveau » service ? …
Il nous semble essentiel que ce travail de décodage et de priorisation des besoins ne relève pas du/de la seul-e coordinateur/trice ATL. C’est une responsabilité collective qui peut être prise en charge par la CCA. Y réfléchir ensemble pourrait en outre faire naître des partenariats, de la collaboration dans la réponse aux besoins.
La formulation des questions de l’état des lieux peut aider les répondants à exprimer clairement leurs besoins. On pourrait également profiter de l’occasion pour leur demander de formuler des pistes de réponse à ces besoins …

Retour aux articles

Contactez-nous

S'inscrire à la newsletter

Avec le soutien de

  • logo_wallonie.png
  • logo-fwb.png
  • one_haut.jpg