Plateforme ATL Logo

« Tout seul on va plus vite,
Ensemble on va plus loin ! »

Déconfinement - Propositions du Délégué général aux droits de l’enfant

27 / avril / 2020

Le texte ci-dessous est extrait de la Fiche de recueil de propositions à destination du gouvernement « Droits de l’enfant face à l’épidémie du Covid-19. Enjeux du confinement et du déconfinement. Recommandations du Délégué général aux droits de l’enfant et de l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la jeunesse ». Vous pouvez télécharger le document complet en bas de cette page.

Un rôle pour les coordinateurs/trices ATL est évoqué au point 3.

« Les mesures suivantes sont recommandées par le Délégué général aux
Droits de l’Enfant pour se conformer à l’article 31 de la Convention
Internationale des Droits de l’Enfant :

  1. En parallèle de la réouverture progressive des établissements scolaires (voir fiche enseignement), élaborer une planification et l’organisation des activités de groupes et de stages estivaux : Il est urgent que le gouvernement communique à ce sujet pour soutenir les familles, les aider à planifier les deux mois de vacances. Ces activités estivales sont essentielles pour le bien-être physique et mental des enfants. Elles permettent l’accès aux loisirs et à toute une série d’apprentissages sociaux, cognitifs, émotionnels, culturels et créatifs... Elles offriront en outre des moments de repos aux parents.
  2. Pour organiser ces activités dans les meilleures conditions, il faut assurer la protection des équipes d’animateurs, veiller à leur formation dans ce contexte particulier de déconfinement avec ses mesures barrières et de distanciation sociale : On devra fournir à ces équipes des masques et du gel hydroalcoolique en suffisance. Une réflexion devra aussi être réalisée pour parvenir à mettre au point des activités entre enfants dans le respect de la distanciation sociale. Un soutien devra être proposé pour mettre en place ces différentes mesures de protection, les rendre applicables au quotidien ;
  3. Les activités, les plaines devront être organisées en pensant aux potentiels silo d’enfants : veiller à ne pas les mélanger, organiser des tournantes de groupes afin d’éviter une propagation du virus. Ceci n’est possible qu’avec une coordination communale extrascolaire ;
  4. Il faut également organiser la remise au travail des travailleurs mis de côté lors du confinement pour pouvoir organiser les temps de loisirs de cet été : Il sera nécessaire qu’un groupe d’experts se charge d’organiser la flexibilité et la perméabilité entre les secteurs des organisations de jeunesse, de la jeunesse, de l’accueil extra-scolaire, du monde culturel ; Il est crucial d’impliquer les acteurs locaux, du niveau communal (AMO, Maisons de Jeunes, Ecoles de devoirs, Centre culturels...) : Ils connaissent leur terrain d’action, ils seront donc les plus aptes à s’adapter aux besoins dans ce contexte de travail inédit. Cela implique, une nouvelle fois, de travailler avec différents secteurs, d’unir les compétences et la créativité de diverses structures.
  5. Information et communication « child friendly » sur les procédures adaptées aux mesures de sécurité. Veiller à ne pas diffuser la communication uniquement de manière électronique et via les réseaux sociaux. Adapter la communication aux enfants. »

Contactez-nous



S'inscrire à la newsletter

Avec le soutien de

  • logo_wallonie.png
  • logo-fwb.png
  • one_haut.jpg